Covid-19 à Gaza : le Hamas décide de sanctionner les fonctionnaires non vaccinés

A partir d’aujourd’hui, 1er octobre, les fonctionnaires gazaouis qui ne sont pas vaccinés n’auront pas le droit à des congés maladies s’ils sont infectés par le coronavirus. Une mesure mise en place par le Hamas pour pallier à un taux de vaccination très faible dans l’enclave côtière sous blocus israélien depuis 2007.
En août déjà, le Hamas avait précisé que tous les fonctionnaires devaient se faire vacciner contre le coronavirus. Mais cette fois, ils ont décidé d’aller encore plus loin, de prendre des mesures légales : les employés gouvernementaux gazaouis non vaccinés qui tombent malades ne seront pas payés pendant leur arrêt maladie. Une décision prise pour sanctionner, mais surtout inciter à la vaccination.
Car dans l’enclave côtière sous blocus, seulement 140 000 personnes ont reçu deux doses de vaccins, sur les 2 millions d’habitants. Si ce faible taux de vaccination s’explique en partie par la pénurie de vaccin qu’il y a eu pendant plusieurs mois, désormais, les doses sont disponibles, le ministère de la santé de Gaza parle d’un transfert de 768 000 doses vers la bande de terre côtière, mais la population y est réticente.
En Cisjordanie occupée, l’Autorité palestinienne a mis en place une mesure similaire, depuis la fin août pour inciter les habitants à se faire vacciner : les fonctionnaires ne peuvent pas bénéficier de congés payés s’ils ne sont pas vaccinés. « Car la plupart des nouveaux cas d’infections sont le fait de personnes non vaccinés » avait alors affirmé Mohammad Shtayyeh, le Premier ministre.

Site du Mouvement Démocratique Arabe

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.